Je n’ai pas encore mon certificat mais j’ai validé tous les modules ! et l’examen final ! Bravo !

En même temps je n’ai pas beaucoup de mérite car j’enseigne moi même des notions de Gestion de Projet

Mais je me félicite quand même, de plus je n’ai eu aucun mot d’encouragement ni de félicitation …

D’ailleurs c’est un peu mon impression générale sur ce MOOC : je me suis sentie un peu seule !

Certes avec mon café, ma musique, dans mon canapé, dans le train, devant mon ordi, le soir, la nuit, le matin, mais terriblement seule ! Pourtant il était là en face de moi, souriant, accessible, et réactif sur Google+, notre bel intervenant, mais ça n’a pas suffit à combler ce sentiment !

Depuis le début je me promène au hasard d’une rencontre sur StydyRoom (très bel outil au passage), mais je n’ai salué que quelques personnes qui comme moi erraient dans les couloirs.

J’ai participé à quelques échanges sur Google+, mais n’ai pas créé de véritable lien.

Evidemment il faut revoir mes objectifs, un MOOC n’est pas un « site de rencontre » ! Pourtant je croyais au socio-constructivisme ! J’y allais pour ça !

Alors oui, le MOOC GdP est je pense un bon MOOC dans le sens xMOOC, bons supports, bons suivis, bonne réactivité des intervenants, bon usage de la vidéo, des questionnaires complets et stimulants !

Ma motivation était là : dans le total de points, dans l’obtention du certificat.

Oui bien sur c’est une super ressource pour toutes les personnes qui désirent acquérir des notions en Gestion de Projet et ses outils, à distance, gratuitement, à n’importe quel moment de la journée.

Un bel outil de FOAD, bien géré et très facile d’accés.

Mais moi, la mauvaise élève qui recherche à bavarder, je me suis un peu ennuyée.

Pourtant c’est maintenant que débute le certificat par équipe, c’est maintenant que les échanges commencent, je devrais y aller, je vais essayer d’y aller…. d’ailleurs j’y suis allée mais il y a longtemps et je crois que le projet s’est essoufflé, un peu comme moi…

Je demande pardon à Rémi Bachelet d’être un peu ingrate, car son MOOC est très bien organisé, et le contenu bien réalisé. C’est une belle avancée que des cours soient accessibles à distance, et je pense que le certificat par équipe va être très intéressant.

J’aurais juste préféré commencer par là !

Publicités

"

  1. s2a_noil dit :

    Bonjour Adelinebossu, j’avais commencé un commentaire à ce billet qui devenant trop long s’est transformé en billet à son tour.
    Pour résumer : je partage votre ressenti sur l’isolement dans ce cours, sur le fait que cela est probablement dû au décalage entre les attentes après avoir suivi un cMooc et ce que proposent les xMoocs. On aurait envie de quelque chose d’hybride !
    Bonne continuation, au plaisir de se recroiser.

  2. didac2b dit :

    J’ai eu un sentiment contraire. En allant sur les blogs qui parlaient de ce Mooc et surtout sur twitter, j’ai beaucoup échangé avec les autres . On n’en est pas non plus au socio-constructivisme, mais j’ai fait de belles découvertes grâce à cette initiative.
    Bravo pour ce blog !

  3. datinvincent dit :

    On peut pas demander à un xMOOC de faire dans le socio-constructivisme, les cMOOCs sont là pour çà. Il existe heureusement différent types de MOOCs qui correspondent à une diversité de profils des participants.

    Par contre, la certification par équipe sera certainement une forme d’hybridation par la mise en oeuvre d’un travail collaboratif et la possibilité pour l’ensemble des participants (même hors équipe) de suivre, commenter les projets à travers les communautés dédiées (Google+)

  4. Bonjour,
    Pour moi ce fut un baptême du MOOC. Je suis plutôt e-learning et un tas d’autres choses sans relation.
    Pour ce qui est des contacts, des échanges, le MOOC ne déroge pas à la règle.
    On reçoit proportionnellement à ce que l’on donne. Et ce n’est pas seulement vrai dans l’apprentissage, ou sur internet, c’est une constante dans les expériences professionnelles ou personnelles.
    Raison pour laquelle chacun peut y trouver son compte. Les solitaires pourront le rester, et les bavards pourront initier des échanges riches et variés.
    C’est plus une question de psychologie sociale que de support, et le MOOC, comme tous les outils d’échange n’y échappent pas.
    Quoi qu’il en soit, ce MOOC a été pour moi une réelle expérience de vie, avec ses moments d’ennui, d’enthousiasme, de solitude et de satisfaction.
    Un peu comme dans la vie, non ?
    Bonne continuation

  5. […] Blog de Adeline Bossu, synthèse ‘Mooc Gestion de Projet’ […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s