Voici mon deuxième MOOC en cours…

Le MOOC ReSOP : Les Réseaux Sociaux comme Outils Pédagogiques

Mes premières impressions sont bonnes, on peut se repérer facilement sur le site et sur les outils utilisés. Les objectifs sont clairs et puis ma première expérience de MOOC me facilite la compréhension « du pourquoi du comment ? ». Je regrette un peu le manque de collaboration entre les apprenants et du coup peu de socioconstructivisme mais je crois là aussi que ma première expérience m’influence : Je me rappelle en fait qu’il a fallu un certain temps avant de collaborer dans ITyPA… et puis un fois commencé on ne peut plus s’arrêter, peut-être que je fuis un peu le travail et les échanges car je manque de temps en ce moment ! Ce ne doit donc pas être la faute du MOOC 😉

En tous cas ce MOOC permet de se mettre au point avec Facebook et Google + puisque son fonctionnement nécessite leur utilisation. Bien qu’utilisatrice de ces deux réseaux je découvre encore des fonctionnalités !

Je n’ai pas particulièrement été bonne élève pour ce départ puisque j’ai survolé la semaine 1 et 2, la trois est en cours et je me suis décidée à être plus sérieuse ! Je compte bien reprendre la semaine 2 qui traite du droit et qui m’intéresse fortement !

Ce qui est bien dans un MOOC c’est que lorsqu’on arrive en retard, on ne peut pas capitaliser avec les autres certes, mais par contre on bénéficie de synthèse des bons élèves. J’ai don repris le pearltrees d’Anne-Céline Grolleau (notre chère animatrice du précédent MOOC ITyPA) qui présente pour moi une vision globale, mais permettant un accès en détail. Merci !

Pour la troisième semaine en cours, j’ai beaucoup de chances car le thème a déjà été abordé dans mes cours et je n’ai qu’à faire le choix dans mes veilles actuelles pour sélectionner un sujet de veille : L’ingénierie pédagogique numérique ! et mes trois outils : Mon Pearltrees, Mon ScoopIT et mon compte twitter : @adelinebossu1 .

Je peux tout de suite parler des avantages et inconvénients que j’ai notés de mon point de vue :

Pearltrees : est parfait pour se créer une base documentaire organisée et partagée avec d’autres, de plus le visuel est sympa et la manipulation plutôt facile. Par contre je l’avoue ici, je ne vais que tres rarement rechercher mes documents sélectionnés… je compte surtout l’utiliser pour mon mémoire de mon master et aussi pour garder une trace… Cependant j’aime bien son utilisation pour présenter de manière globale puis détaillée un cours qui fait référence à plusieurs ressources mais est-ce bien sa fonction ?

ScoopIT :  Il permet de veiller sous la forme d’un journal, en se créant le sien sur un sujet précis, et en suivant ceux des autres.  Je le trouve assez convivial d’utilisation et de présentation, de plus il permet de capitaliser à plusieurs sur un sujet. Ainsi dans notre formation nous capitalisons notre veille.

twitter : C’est de venu MON outil de veille ! et je remercie le MOOC ITyPA de m’avoir fait utiliser cet outil !!! L’intérêt vient surtout du fait de l’utilisation intelligente de personnes intelligentes… En effet il est facile de suivre des personnes ou entités qui nous paraissent expertes dans un domaine et qui veulent bien partager leurs idées et savoir ! Je trouve cela très enrichissant et surtout captivant !

Evidemment je peux encore parler de noyade… mais finalement en ciblant et se limitant on arrive à pouvoir veiller sans y passer la journée. Il faut savoir lacher prise et se dire que ce n’est pas le maximum d’informations qui fait la connaissance mais plutôt la qualité des ressources. Je pense que mes « référents » twitter joue un rôle très important dans ma veille et mon développement personnel sur la pédagogie numérique, merci !

Bref c’est à nous de construire notre environnement d’apprentissage personnel au fil des lectures et des rencontres …

Question pour vous : Pourquoi les intitulés des MOOC sont basés sur des lettres en majuscule mixés avec des minuscules ?

Publicités

"

  1. ActionsFLE dit :

    Bonjour Adeline,

    Contente de te retrrouver parmi cette nouvelle communauté qui se forme petit à petit 🙂

    Tu poses la question de ton utilisation de pearltrres : »mais est-ce bien sa fonction ? » J’ai remarqué (notamment avec Moodle) que les utilisations les plus intéressantes d’un outil étaient souvent quand ce même outil était détourné de son utilisation première. J’analyse ça de 2 façons : la personne s’est vraiment appropriée l’outil, elle comprend sa logique et son fonctionnement et se sent suffisamment à l’aise pour pouvoir « jouer avec ». La deuxième – qui est liée -, c’est que pour détourner un outil, il faut le connaître mais aussi il faut prendre le temps d’imaginer de nouveaux usages, de nouveaux contextes d’utilisation, etc., donc de la réflexion et de l’analyse. Et donc au final l’utilisation est plus riche car plus réfléchie, mieux organisée et structurée.

    Quant à ta dernière question, je poserai l’hypothèse que c’est lié à twitter. Objectif : trouver un hashtag le plus court possible 😉

    • adelinebossu dit :

      Contente aussi de te voir ici !
      Tu as tout à fait raison pour pearltrees ! Soyons plus créatifs que l’outil ! D’ailleurs je pense que reprendre le petit plus ergonomique et visuel de pearltrees lui donne une valeur ajoutée si on en fait une utilisation appropriée, qui n’était pas forcément en effet celle prévue ! En tous cas je te remercie de m’avoir fait découvrir cette utilisation !
      Pour ma dernière question ce sont les lettres minuscules qui m’intriguent… je comprends bien l’intérêt des initiales mais pourquoi certaines lettres sont en majuscule et d’autres en minuscule ? Pourquoi seul le « y » de ITyPA n’avait pas le droit à la hauteur de ses voisins ?

  2. Je partage ton point de vue a propos de ceux qui arrive en retard.. j’aimerais passer du temps sur la semaine 1, mais du coup on ne participe pas en direct aux travaux en cours (semaine 3). Je vais de suite visionner le Pearltrees d’anne_céline.
    Je ne suis pas au point sur les fonctionnalités de Scoop-it, Par contre comme toi, je trove que twitter est un superbe outil de veille.

  3. Anne-Céline Grolleau dit :

    Pour ITyPA, la seule raison pertinente que je peux te donner, c’est pour l’esthétique : 2 majuscules, 1 minuscule, 2 majuscules 😉 parce que le « p » aurait dû être aussi en minuscule. Pour RéSOP : ils respectent les règles. Le « é » n’est pas l’initiale dans des mots et donc n’a pas à être en majuscule. Enfin, il me semble que c’est la règle 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s